Abdominoplastie ou liposuccion : quelle opération pour perdre du ventre ?

Comment faire pour avoir un fessier bombé et rebondi ?
12 mai 2020
5 stars de Hollywood qui se sont fait poser des facettes dentaires
24 août 2020

Avant que la liposuccion ne se démocratise, l’abdominoplastie a été la seule solution de chirurgie esthétique pour les patients souhaitant perdre du ventre. Aujourd’hui, le patient a le choix entre la liposuccion, l’abdominoplastie ou encore le mini lift du ventre. Même si on a tendance à privilégier la lipoaspiration de la graisse abdominale en sa qualité d’opération moins invasive, l’abdominoplastie est dans certains cas la solution la plus efficace pour retrouver un ventre plat.

Abdominoplastie ou liposuccion ventre : quelles différences ?

La liposuccion permet d’aspirer les amas graisseux sous-cutanés enrobant le ventre. Elle n’a aucun effet sur les muscles de l’abdomen ou l’excès de peau. En revanche, l’abdominoplastie agit sur les muscles de l’abdomen en les resserrant, et permet de lisser la peau du ventre en en retirant l’excès.

En comparaison avec la liposuccion du ventre, l’abdominoplastie est une chirurgie plus lourde. Elle nécessite un temps de récupération plus important et présente un risque de complications légèrement plus élevé.

Lorsqu’elle répond à des indications précises, l’abdominoplastie pas cher apporte une amélioration significative du relâchement abdominal. La liposuccion du ventre n’est pas en reste, puisqu’elle permet de réduire jusqu’à 25% du volume abdominal excessif, pour peu qu’il soit dû à une accumulation localisée de graisse.

Bien que la liposuccion et l’abdominoplastie permettent toutes deux d’obtenir un ventre plat, il est très important de souligner que ces interventions sont rarement interchangeables. Par leur mode d’action, l’abdominoplastie et la liposuccion du ventre sont plutôt complémentaires, même si on peut tout à fait effectuer une abdominoplastie sans liposuccion.

Abdominoplastie ou liposuccion : comment choisir l’opération la plus adéquate pour le patient ?

Lors de la consultation, le chirurgien plastique détermine l’opération de chirurgie de la silhouette qui convient le mieux au patient. Habituellement, la liposuccion du ventre est privilégiée dans les cas suivants :

  • Une peau tonique et sans vergetures
  • Peu ou pas d’excès cutané au niveau de l’abdomen
  • Des bourrelets graisseux localisés dans le ventre, situés sous la peau et non autour des intestins

En revanche, l’abdominoplastie sera indiquée en cas de :

  • Une peau abdominale abimée et flasque
  • Des vergetures résultant de variations pondérales ou consécutifs à une ou plusieurs grossesses
  • Un excès de peau important (tablier abdominal) qui déborde sur le pubis

L’abdominoplastie et la liposuccion du ventre peuvent être associées pendant le même temps opératoire, notamment en présence d’un tablier abdominal cutanéo-graisseux. Quelle que soit l’intervention effectuée, on peut s’attendre à une amélioration significative de la silhouette.

Bien comprendre les risques opératoires encourus après une abdominoplastie

Aujourd’hui, en dépit des progrès réalisés par la médecine moderne, l’abdominoplastie reste dans l’ombre de la liposuccion à cause de son caractère invasif. L’abdominoplastie est par exemple l’intervention de chirurgie esthétique Tunisie la plus susceptible de provoquer une embolie pulmonaire, même s’il ne faut pas non plus sous-estimer les risques de la liposuccion.

En outre, bien qu’elle reste facile à dissimuler et qu’elle s’atténue avec le temps, la cicatrice qui résulte du lifting abdominal est assez imposante. En moyenne, elle mesure sept fois plus que celle d’une césarienne. En revanche, la liposuccion du ventre laisse 4 à 6 petites cicatrices pratiquement invisibles.

Comments are closed.