Complexe avec la forme de son nez : Voici le témoignage d’une personne qui nous a écrit

Peut-on corriger les disgrâces du nez sans recourir à la chirurgie ?
12 avril 2019

Nez parfait

« Au cours des dernières années, j’ai remarqué que mon nez s’est agrandi, s’est élargi et a pris du volume. Qu’est-ce qui se passe ?

J’ai 27 ans et je n’ai pas de problèmes de santé particuliers. J’ai remarqué qu’au cours des dernières années et tout au long de ma vingtaine, mon nez s’est allongé ou s’est déplacé vers le bas et est devenu encore plus proéminent ou bulbeux à l’extrémité. A tel point que je n’ose plus me regarder dans le miroir et encore moins me faire prendre en photo ou faire un selfie.

Partout où j’ai cherché de l’information, on me dit que le nez cesse de grandir à la fin de l’adolescence tout au plus et on ne sait pas si le cartilage nasal continue de croître ou non tout au long de notre vie (bien que cela semble un peu trop tôt pour cela à mon âge ?).

Je suis perplexe et consterné par ce changement, principalement parce que j’ai peur qu’il ne s’amplifie. N’est-il pas inhabituel que cela se produise maintenant ? Est-ce que mon nez va continuer à s’affaisser/à grossir au cours des prochains mois/années ou est-ce que j’ai connu une poussée de croissance au hasard à partir de mes 20 ans ?  Est-ce que le cartilage du nez se dilate et se « détend » comme ça chez certaines personnes ? Est-ce que ça s’arrêtera ?

La seule chose à laquelle je pense, c’est que quand je me réveille le matin, aussi loin que je me souvienne, mon visage est gonflé, surtout mon nez. »

 

Ce témoignage publié avec l’autorisation de la personne, anonyme vous le comprendrez, est touchant. On voit bien que cette personne a un vrai complexe et qu’elle semble démunie par rapport à ce qui lui arrive.
A l’évidence et parce qu’il est difficile pour un jeune qui commence dans la vie d’éprouver déjà un handicap physique qui grève ses relations avec les autres, il existe la solution de la chirurgie plastique.
Dans ce cas, il faut sans doute envisager une rhinoplastie, c’est-à-dire précisément une chirurgie esthétique du nez.
Loin d’être un cas de dysmorphophobie, la parole exprimée ici révèle un vrai souci contraignant dont les conséquences en plus du repli social peuvent être l’angoisse et la dépression.

Laisser un commentaire