Augmentation mammaire : quels implants donnent le résultat le plus naturel ?

D’où proviennent les greffes de cartilage utilisées dans la chirurgie plastique du nez ?
5 novembre 2019
ludivine rétory liposuccion
Une chroniqueuse de TPMP en Tunisie pour une réduction des boules de Bichat
3 février 2020

Avec une augmentation mammaire par implants à envisager, nombreuses sont les patientes qui craignent un résultat artificiel. Elles pensent que l’insertion de la prothèse mammaire donnera l’impression d’un sein « faux », dur et trop bombé… mais elles ont tort de le faire. En effet, les progrès de la chirurgie esthétique des seins ont permis de mettre au point des prothèses personnalisables offrant un résultat parfaitement naturel.

Les prothèses en silicone offrent un meilleur rendu esthétique que les implants salins

Lors de la consultation précédant l’intervention de chirurgie esthétique, le médecin s’assure que le gain de volume mammaire désiré est bien en adéquation avec la silhouette de la patiente. Il prend des mesures précises du thorax et du tour de la taille et de la poitrine. Il peut également mesurer le diamètre des seins ainsi que l’espace qui les sépare, afin que la chirurgie d’augmentation mammaire respecte les proportions morphologiques et aboutisse à un résultat naturel.

 

Si les implants en silicone sont aujourd’hui la norme pour agrandir la poitrine, c’est que leur texture cohésive leur procure une consistance très proche de celle des tissus mammaires. Cependant, ne vous attendez pas à un ressenti identique au sein naturel. Comme la densité du silicone est plus élevée que celle des tissus mammaires (glande mammaire, graisse), le sein sera plus lourd, même si la patiente s’y habitue très vite. En revanche, les implants salins donnent au sein un toucher ferme et peu naturel. De plus, le liquide de sérum physiologique de la prothèse mammaire peut former des plis inesthétiques.

Par ailleurs, les femmes trop minces ou possédant une peau trop fine nécessitent une approche différente. Le chirurgien pourrait recommander une augmentation mammaire rétromusculaire. Insérer la prothèse sous le muscle atténue et assure une meilleure protection de la cicatrice d’implantation.

Une autre alternative consiste à prélever une petite quantité de graisse indésirable, et la réinjecter dans la poitrine une fois que l’implant est inséré. Les tissus graisseux injectés par lipofilling mammaire masquent les contours de la prothèse, procurant au sein un rendu visuel harmonieux et une palpation naturelle.

Bien choisir la taille et la forme de l’implant mammaire avant l’augmentation seins

Plusieurs chercheurs ont tenté de mettre au point un algorithme permettant de déterminer la taille, la forme et la projection idéales de l’implant en vue d’une augmentation mammaire réussie…toujours sans succès. Aujourd’hui, on considère que les implants anatomiques donnent un plus naturel que les implants ronds. Elles remplissent mieux la base du sein et évitent les décolletés excessivement bombés et pigeonnants… Toutefois, les prothèses rondes restent le meilleur choix pour les patients souffrant d’hypoplasie mammaire ou de seins tubéreux. D’ailleurs, ce type d’implants s’adapte très bien à toutes les morphologies, puisque leur taille et leur degré de projection sont personnalisables.

La meilleure façon de décider quels implants vous conviennent le mieux est de rencontrer votre chirurgien esthétique Tunisie. Lors de la consultation, il sera possible d’examiner les prothèses mammaires et de les essayer dans le soutien-gorge. Ceci permet de visualiser approximativement la taille du sein augmenté. Pour avoir une meilleure idée de ce qui vous attend, votre clinique chirurgie esthétique Tunisie peut vous proposer de passer par un programme d’imagerie informatique avec votre chirurgien, pour une simulation 3D du résultat. De même, le patient peut visualiser des clichés d’augmentation mammaire avant après, avec mention du type et de la taille de l’implant sous chaque photo.

 

Comments are closed.